top of page

"Quand je parle avec mes amis... les trois quarts me répondent qu'ils veulent devenir riches"

Je m'appelle Malik, j'ai 21 ans et je suis étudiant à Toulouse. J'ai commencé à suivre Dans ta Tête il y a quelques temps, et j'ai vu qu'on pouvait parler de nous.


Depuis que je suis petit, j'ai toujours eu la tête dans les nuages. Je préférais imaginer des histoires dans ma tête plutôt que jouer au foot, dessiner au lieu d'écouter en classe. Et même si en grandissant j'ai eu un peu plus les pieds sur terre, j'ai toujours ce côté là de ma personnalité. Je préfère être seul souvent. Je peux passer un week-end complet en pyjama et pantoufles, les volets fermés, à écouter de la musique dans mon salon et regarder des séries sur Netflix, sans me soucier du monde extérieur. Je crois que c'est ça ce que j'aime, être seul.


Quand on est jeune, on a souvent des rêves. Être connu, être riche, avoir du succès, devenir une star, se marier avec quelqu'un qu'on aime, passer toute sa vie ensemble. Et je les ai encore ces rêves, mais j'ai peur qu'ils ne se réalisent pas, ou que ce ne soit plus les bons. Au lycée, je me disais que ma vie pourrait enfin commencer une fois que je serai parti de chez mes parents et que je serai à l'université. Je pense que tous les jeunes se disent ça, non? Mais depuis que je suis à l'université, mes espoirs et mes rêves se sont cognés à la réalité.


Tout le monde veut avoir une vie extraordinaire, mais est-ce qu'on l'aura tous? Quand je parle avec mes amis, et que je leur demande leurs rêves, les trois quarts me répondent qu'ils veulent devenir riches. Je mentirais si je disais que je ne partage pas ce rêve moi aussi. Mais, être riche, et après? Avec tout ce qui se passe dans le monde en ce moment, la guerre, le réchauffement climatique, les inégalités qui s'agrandissent, j'ai questionné mes rêves. Depuis quelques mois, j'essaie de trouver la réponse à cette question: Qu'est-ce que réussir une vie? Est-ce que c'est être riche? Trouver la femme de sa vie? Rendre le monde meilleur? Rendre fier ses parents? Être heureux?


Lors des dernières vacances, j'ai décidé de proposer mon aide à la Croix Rouge près de chez moi. J'ai passé deux mois à aider des réfugiés à apprendre le français. Et pendant ces deux mois, c'est la première fois de ma vie que j'avais l'impression d'avoir de la valeur, que ma vie avait du sens. Comme si je valais plus que moi-même, que mes actions me définissaient dans le bon sens du terme.


Depuis Septembre j'ai repris l'université, je suis en troisième année maintenant. Avant, j'avais l'impression que tout ce que j'apprenais était pour moi et moi seul. Maintenant je me dis que ce que j'apprends me permettra d'aider les autres d'une façon ou d'une autre dans le futur, de rendre le monde meilleur. Je sais que ça parait un peu naïf, mais depuis que je réfléchis de cette façon, j'ai moins de mal à me lever de mon lit le matin et à aller en cours.


Je pense que je vais essayer d'être quelqu'un de bon, quelqu'un qui se soucie du monde autour de lui, quelqu'un qui aide les autres, quelqu'un qui a vécu plus que pour lui même. Je crois que c'est ça mon rêve en quelque sorte maintenant: être quelqu'un de bon.


- Malik



Posts récents

Voir tout

"À cette époque, j'avais 13 ans"

« Les conséquences sur la vie personnelle sont très lourdes. Quand les violences ont un impact psycho traumatique, elles opèrent une rupture dans le cours de la vie des personnes, rien n'est plus comm

Comentarios


bottom of page