top of page

Azedine: "Après l’effort, le réconfort et c’est réel"

Weshhh l’équipe,


Je vous suis depuis un certain temps sur votre blog et je me suis dit que parler de mon expérience serait sympathique. Je me présente, Azedine, 25 ans, étudiant en communication à Marseille et basé à Strasbourg pour mon shop. Je souhaite vous parler de la vie des étudiants entrepreneurs.


Pour vous mettre en situation, j’ai débuté mes études par une Licence managériale pour ensuite entreprendre un Master en communication. Entre temps, j’ai fait une pause universitaire pour consacrer mon temps à réaliser le projet que j’ai développé avec mon meilleur ami. On a entrepris sur 2 ans la création de notre marque de vêtement, ainsi que notre site et notre shop. Et lorsque notre projet s’est stabilisé, j’ai pu reprendre mon parcours universitaire. Cela fait maintenant 3 ans que le shop a ouvert et 4 ans que le projet a été conçu. Et pour être honnête, le début n’a pas été aussi simple que je le pensais. Je n’ai pas mesuré la charge de responsabilité que j’avais, et que j’ai toujours d’ailleurs.


Lorsque que j’ai repris les cours, j’arrivais à gérer en distanciel le site, la gestion du budget et des commandes, les stocks. Mon meilleur ami étant sur place, on arrivait à se répartir les tâches proportionnellement. Et les cours n’étaient pas encore assez denses pour que je puisse réaliser l’organisation qu’il fallait adopter. Le premier semestre est passé et la période des révisions est arrivée. Je me suis senti submergé face à la charge de révisions et au travail à finaliser pour le shop. J’étais cloitré chez moi à enchainer les heures de révision et les tâches à finir pour le magasin et le personnel. J’ai mis de coté les sorties entre amis et les réseaux sociaux. Et je me suis reclus un bon moment seul à me cacher derrière la tonne de travail. J’ai finalement fait comme pas mal d’étudiant et j’y suis allé « au talent » pour certaines matières.


Étonnamment, j’ai validé mon semestre et j’ai repris une certaine vie sociale. C’est là que j’ai réalisé que je devais organiser mon temps de sorte à pouvoir coordonner ma vie d’étudiant et ma vie d’entrepreneur. J’ai surtout objectivé l’état psychologique dans lequel j’étais à ce moment. Je me sentais incapable, stressé, angoissé, et fatigué. Je n’arrivais pas à optimiser mon temps et à gérer la pression. J’ai donc organisé mon temps afin d’alterner les cours, les amis, le travail et mon temps personnel. J’ai essayé plusieurs méthodes d’organisation, et je peux vous garantir que j’ai mis du temps à trouver le bon rythme. Il faut faire preuve de patience.


Aujourd’hui, je me sens productif car je réalise un de mes projets personnels. J’aime ce que j’entreprends car chaque jour je découvre le monde économique. Je découvre des notions de communications bénéfiques pour mon entreprise. Je profite des moments tels que les soirées entre potes et les déjeuners en famille. Quoi demander de mieux ?

Il reste une chose néanmoins à savoir et je pense qu’on ne le répètera jamais assez. Le temps personnel est obligatoire selon moi. C’est un moment où on se retrouve et on peut souffler un bon coup. Prendre soin de soi, de sa santé psychologique et physique n’est pas négligeable. On ne peut pas réfléchir, entreprendre, s’engager si la tête ne suit pas.

Le seul conseil que je peux vous donner les amis, c’est de ne pas abandonner malgré la difficulté. Après l’effort, le réconfort et c’est réel. Permettez-vous d’avoir ce que vous souhaitez et travaillez pour.


Merci Léa et Rohann pour votre plateforme de parole et merci à tous ceux qui liront ceci.

À bientôt,


-Azedine

Posts récents

Voir tout

"C'est ça la beauté de la séparation..."

Salut, Je m’appelle Anaïs, j’ai 24 ans et je suis étudiante en ingénierie économique et financière à Paris. Je vous écris pour parler d’un sujet qui intéresserait certaines personnes. Il s’agit de la

Alors, quelles sont tes résolutions pour cette année 2023

L’année 2022 s’achève et qui dit nouvelle année, dit nouvelles résolutions. Prendre des résolutions signifie prendre un nouveau départ ou bien apporter des changements bénéfiques à son futur ou sa pro

"Mon échappatoire, c'est rêver"

«La foi est la grande échappatoire, la grande excuse pour échapper au besoin de penser», Richard Dawkins Être jeune a une multitude de significations : c’est un état d’esprit, c’est découvrir le

留言


bottom of page